Cowansville : nouveau conseil à quoi peut on s’attendre

13 novembre 2017

C’est vendredi dernier que la nouvelle mairesse, Sylvie Beauregard, a été assermentée en compagnie d’Arthur Fauteu,x garant de ses faits et gestes pour les prochains mois. Semble-t-il, transition oblige.
Samedi matin, les nouveaux conseillers rencontraient la nouvelle mairesse, question de faire part de leur intérêt dans la formation de la vingtaine de comités auxquels les élus devront s’investir. Trois nouveaux conseillers ont été assermentés soit, Philippe Mercier (Ruiter), Stéphane Lussier (Bruck) et Lucille Robert (Sweetsburg).

La mairesse décidera :

 

Si la nouvelle mairesse table sur le développement économique, notamment en passant par la filière de l’incubateur et le dossier de l’environnement, tel que mentionné lors d’une entrevue dans Le Guide, serait-ce qu’elle compte développer une expertise en environnement en passant par le développement d'un créneau environementale et le projet de réduction des sédiments autour du lac Davignon?

Passera-t-elle par des firmes de génies conseils, par l'OBV Yamaska qui bosse déjà sur la problématique et tiendra-t-elle compte du travail qui a dejà été fait ?  

Profiter d’un problème pour développer un créneau ‘’ solution ‘’ en économie sociale, nous l'espérons.

Remettre l'escouade verte en piste fait partie de ses résolutions tels que dicté lors de la soirée candidats / chambre de commerce, la veille du scrutin.

Cependant, elle s’appuierait sur le plan stratégique de la Ville, tel que souhaité par le Conseil en 2016. Trois axes, nous disait en discours madame Beauregard, en collaboration avec les entrepreneurs et les investisseurs qui ont été sollicités par Arthur Fauteux en 2016.

https://youtu.be/tEmxZ4YeY1A

Le Budget :

La nouvelle équipe de gouvernance de l’administration municipale a tout au plus 30 jours pour présenter des prévisions budgétaires.

Serait-ce qu’un budget de l’an 1, Beauregard attribuera une plus grande partie des surplus au remboursement de la dette ? Comment fera-t-elle pour expliquer aux citoyens qu’une dette pour une municipalité c’est comme une hypothèque sur une maison, ni plus ni moins?

Rassurer la capacité de remboursement de la dette par la Ville n’a pas été clairement démontré par madame Beauregard tout au long de cette campagne.

L’endettement de la ville risque d’être soulevé lors de la période de questions à la prochaine séance du conseil municipal le 21 novembre prochain.

Les prévisions de développement économique, tels qu’expliqués par Arthur Fauteux lors d’un point de presse en pleine campagne, à savoir que même si le niveau d’endettement est élevé, la capacité de payer de Cowansville n’est pas à remettre en question.

https://youtu.be/oQv1DazTpjo