Élection Cowansville : économie, budget et taxation

23 septembre 2017

Bromedia :

Les deux candidates à la mairie de Cowansville, les conseillères Corinne Labbé  et Sylvie Beauregard, s’affrontent sur des questions budgétaires, de taxation et de développement économique.

La candidate à la mairie Sylvie Beauregard planche sur la réduction de l’impôt foncier pour les propriétaires dès 2018 qui sera l’année pivot du nouveau rôle triennal d'évaluation foncière en espérant dit-elle «que le citoyen n'ait pas d'impact sur son prochain compte de taxes.»  

Lors d’une entrevue à la Voix de l’Est, la candidate souhaite qu’un taux de taxation variable s’applique pour les petits commerces.   «Un petit commerce paie le même taux qu'un plus gros commerce, même si elle n'a pas la même superficie, le même achalandage.» Une mesure qu’elle aimerait l'implanter dès 2018, ou au plus tard en 2019. 

Dans un article publié dans le Guide de Cowansville, la candidate estime que la Ville doit revoir ses dépenses.

Pour sa part,  La Voix de l’Est rapportait dans son édition du 15 décembre 2016 que  « Les nouvelles sont bonnes pour les propriétaires d'immeubles commerciaux et industriels : leur taux de taxation sera respectivement amputé de 10 ¢ et de 20 ¢ par 100 $ d'évaluation. Le taux de taxation commercial passe à 2,40 $ tandis que l'industriel sera de 2,60

Ce qui veut dire que Cowansville planchait déjà, au budget de 2017, sur un abaissement de la taxation foncière.

http://www.lapresse.ca/la-voix-de-lest/actualites/201612/14/01-5051522-budget-de-cowansville-des-projets-de-162-m-proposes.php

 «Mais il faut revoir nos dépenses» soutient la candidate Beauregard, après avoir appuyé l’adoption des emprunts proposés par le maire sortant Arthur Fauteux.

Raison : Cowansville doit compenser sa part de financement du programme du Fonds pour l'eau potable et le traitement des eaux usées, soit un peu plus de 5 M$ ou 17 % restant de la facture.

Pour sa part, son opposante dans cette course à la Mairie, Corinne Labbé remettait en cause la capacité financière de Cowansville, expliquant que la dette grimpera de 10 millions de dollars d'ici la fin de l'année, atteignant 32,7 M $.

http://www.lapresse.ca/la-voix-de-lest/actualites/201701/10/01-5058351-cowansville-la-dette-fait-encore-des-vagues.php

Le service de la dette de la Ville, soit le remboursement du capital emprunté ainsi que les intérêts, augmentera du même coup, a-t-elle indiqué. « Il faut savoir où on s'en va avec ça », a-t-elle dit.

La conseillère estime qu'une hausse des taxes foncières à court terme semble inévitable pour que la Ville respecte ses obligations de remboursement ce qui contredit les propos de madame Beauregard.

Développement économique :

Les deux candidates s’affrontent sur ce champ de bataille qu’est la relance de l’économie à Cowansville. La gouvernance municipale sortante avouait que Cowansville devenait une ville de service pour les aînés. Une sorte de mono industrialisation des services.

Le défi est de taille pour attirer de nouveaux secteurs industriels alors que Brome-Missiquoi favorise le développement d’entreprise du secteur agroalimentaire.

Sylvie Beauregard réfute la proposition de son adversaire politique, Corinne Labbé, de créer un poste de conseiller en développement industriel et commercial. Si elle compte abaisser les taxes elle refuse d’investir pour un tel poste.

Elle soutient que le Centre local de développement (CLD) de Brome-Missisquoi répond à un certain besoin de développement économique et qu’elle ne compte pas supplanter le travail réalisé par l’organisme, sans pour l’instant dévoiler son secret du comment elle compte réaliser cet objectif.

 

Sources : Le Voix de l'est. Le Guide de Cowansville