Élection : Le plan économique de Sylvie Beauregard

22 septembre 2017

Le plan économique de la candidate à la mairie vise une première cible. Le taux de taxation infligé aux PME.

Le taux actuel pour les entreprises établies ou futures est de 2,60 $ par rondelle de 100 $ d'évaluation. En réduisant l'impot foncier aux enteprises, elle souhaite que sa politique devienne un incitatif afin d’attirer des entrepreneurs à Cowansville. 

Sylvie Beauregard  ajouterait une autre structure de développement économique.

Il s’agit d’un comité d'action prévue au plan stratégique de développement commercial nouvellement né. De plus, la  nouvelle corporation économique; mise en route au début de septembre devrait; s’émanciper. 

Elle veut aussi remettre en avant-scène le plan économique développé par la Ville, mais qui demeure sur les tablettes depuis 2016. Sylvie Beauregard accentuerait le mouvement de création d’incubateurs d'entreprises.

Cependant elle devra composer avec l’héritage d’une politique économique issue de la gouvernance municipale sortante laquelle repose davantage sur le secteur immobilier pour personnes âgées. Une ville de service disait Arthur Fauteux.

Rencontrée par Bromedia, lors d’une activité citoyenne, Mme Beauregard compte sur son expertise relationnelle avec les experts en développement industriel pour démontrer son leadership.

https://youtu.be/F6caqPR5QaY

Qui dit entreprise, dit travailleurs et familles qu’elle souhaite voir s’établir malgré la pénurie d’hébergement. Si elle est élue, elle compte en faire la promotion, bien que depuis quelques mois une publicité en ce sens a été diffusée dans la couronne sud de Montréal. http://bromefm.ca/videos/publicite-cowansville-surprenante-27

 «On veut démontrer que le fait de s'implanter à Cowansville, c'est un choix judicieux», disait elle dans une entrevue exclusive au journal Le Guide de Cowansville.

Statistiquement, madame Beauregard s’appuie sur une donnée émise par la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante qui place Cowansville en tête du palmarès des villes d’affaires.

Enfin, le développement des services jeunesses, du tourisme et de la culture, sont aussi dans les cartons de l’aspirante à la mairie.

 

Source : Le Guide / bromedia