Lac-Brome, victoire par acclamation à l’horizon ?

12 septembre 2017

L’ex-président de Renaissance Lac-Brome, de 2009 à 2016, pourrait faire ombrage à la candidature unique de Richard Burcombe, le maire sortant.

James A. Wilkins pourrait faire balancer le vote et éviter que Lac-Brome tombe dans le processus d’élection d’un candidat par acclamation lors des élections municipales du 5 novembre prochain.       

Actuellement vice-président chez Pioneer Transformers à Granby, une firme cotée en bourse et détenue par plus de 8 000 actionnaires et dont le chiffre d’affaires de 2016 oscille autour des 120 M$. Pioneer Transformers est installé dans 14 villes au Canada, aux États-Unis et  au Mexique.

Mais il ne serait peut-être pas le seul à convoiter le poste de premier magistrat.

La situation économique de Lac-Brome est en déclin. La fermeture de plusieurs commerces donne un bon polaroid des forces économiques de la Ville.  Ce qui pousse un autre prétendant à vouloir entrer dans la course dont Pierre Beullac, un commerçant de Knowlton dans le domaine de la moto sport. Lui aussi, il navigue avec l'idée de devenir maire de Lac-Brome.

Ces deux prétendants ont jusqu’au 6 octobre pour poser leur candidature en vertu du calendrier inscrit par le ministère des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire (MAMOT),

Si personne ne se manifeste contre M. Burcombe, ce dernier sera élu par acclamation le 6 octobre prochain.

Source Le Guide