Mains dans la main : «Merci d’être là pour le partage de l’année»

13 juin 2017

Reportage

Jacques Marchand

bromefm.ca

 

Tels sont les premiers mots que la directrice générale de l’organisme en pédiatrie sociale, Main dans la Main, a prononcés pour accueillir les membres à l’assemblée générale de l'organisme qui s’est tenue lundi le12 juin au centre culturel de Knowlton. 

Le Centre de pédiatrie sociale en communauté Brome-Missisquoi est un organisme certifié par la Fondation du Docteur Julien. On y pratique la pédiatrie sociale par une série d’interventions auprès des enfants vulnérables de 0 à 14 ans.

Pour Isabelle Labrecque, directrice générale de l’organisme Main dans la Main, «la pédiatrie sociale est un mode de vie» révélant ainsi tout le niveau d'implication quotidienne à cette cause.

Changements cliniques et organisationnels

Une vingtaine de personnes, incluant quelques membres du conseil d’administration, étaient présentes à cette assemblée générale.

Deux facteurs importants ressortent de cette année d’activités et d’interventions.

 

Main dans la Main est passée par plusieurs changements tant cliniques qu’organisationnels. 2016-2017 a été une année d’embauche d’une adjointe administrative et de responsable des 120 bénévoles qui ont offert une disponibilité de 2600 heures de bénévolat.

Isabelle Labrecque est directrice générale de Main dans la Main.

 https://youtu.be/o7OwPyWl2SI 

Une équipe multidisciplinaire

À Main dans la Main, les enfants peuvent compter sur une équipe multidisciplinaire regroupant des professionnels de la médecine, du droit, du travail social et en éducation spécialisée.

L'organisme intervient lorsqu'il y a un signalement de vulnérabilité chez un enfant, provenant de l’école, d’un centre jeunesse, du CLSC, d’un avocat, des parents ou des voisins.

Parcours par apprivoisement

Le parcours de l’enfant, à Main dans la Main, se fait dans une approche d’apprivoisement.  

Accompagnement aux devoirs, thérapie par l’art, conte et musique, activité assistée par la présence animale, marche en forêt, tout est axé sur l’ancrage à l'intérieur d'une nouvelle réalité. 

Quelques statistique

Cowansville est de loin la municipalité où Main dans la Main intervient auprès des enfants.

Le pourcentage d’intervention auprès des enfants francophones est trois plus élevés que chez les anglophones, en raison de la donne démographique, tel que l’indique le tableau si dessous.

 

 

Aussi l’évaluation annuelle du nombre d’enfants, depuis l’ouverture de Man dans la Main, ainsi que la répartition par sexe et par tranche d’âge est révélatrice de la cible interventionniste de l’organisme.

 

 

Bonne santé financière

Le rapport financier du centre de pédiatrie sociale Main dans la Main révèle que l’organisme est financièrement très en santé avec un produit de 403 025 $ pour 2017 soit 62% de plus qu’en 2016.

Si les revenus ont augmenté, la charge pour les activités a aussi fait un bond. Le développement organisationnel, l’ajout de service, les formations, les honoraires professionnalisés et les salaires et charges sociales démontrent que l’entreprise d’économie sociale est en pleine croissance.

Élection et mandat de deux an

Enfin, vient le temps de la tenue d’une élection pour des postes à combler au sein du conseil d’administration dont un poste pour une période de 12 mois et deux postes pour une période de 24 mois.

Une modification aux règlements généraux permet d’élire des membres administratifs pour une période de deux ans.

L’assemblée générale s’est terminée sur le besoin de pénétration chez la communauté anglophone.